La santé mentale peut-elle affecter la perte de cheveux ?

Mercredi, 25 mai 2022

Vous avez peut-être remarqué que votre queue de cheval est plus fine que d'habitude ou que votre séparation de cheveux est plus large qu'avant. Vous vous demandez probablement si votre perte de cheveux est due à la génétique, à des coiffures trop serrées ou à un nouveau produit ou médicament.

Qu’en est-il de la santé mentale? Celle-ci peut-elle affecter la chute des cheveux ? Absolument. Le stress extrême a des effets dramatiques sur le corps. La chute des cheveux n'est que l'une des nombreuses façons dont le stress peut se manifester extérieurement. 

Un stress émotionnel important dû à la mort d'un être cher, à la perte d'un emploi ou à la lutte contre une pandémie mondiale peut entraîner la chute des cheveux. Lorsque vous vous inquiétez d'une ligne de cheveux fuyante, d'une raie capillaire qui s'élargit ou de cheveux qui tombent en touffes lorsque vous les brossez ou les lavez, cela crée un sentiment de crainte et de stress supplémentaire. Déterminer la cause sous-jacente est la première étape pour échapper à ce cycle apparemment sans fin de stress et de perte de cheveux.

Quelles sont les causes de la chute des cheveux ?

Les cheveux poussent selon un cycle en trois phases. Il peut donc être encore plus difficile de déterminer comment et pourquoi vous perdez vos cheveux, car les cassures peuvent être confondues avec une nouvelle pousse, et certains traitements contre la chute des cheveux font tomber davantage de cheveux au début. 

Il existe toute une série de facteurs et d'affections à l'origine de la chute des cheveux (qu'elle soit brutale ou progressive), dont les suivants :

  • L’alopécie

  • L'effluvium télogène

  • Les événements traumatiques de la vie

  • La prise de certains médicaments

  • Les déséquilibres hormonaux

L'alopécie touche des millions de personnes dans le monde. Il s'agit d'une maladie auto-immune dans laquelle le corps attaque les follicules pileux. L'alopécie peut être cicatricielle ou non et peut même affecter les sourcils et les cils. 

L'alopécie androgénétique se caractérise soit par un recul de la ligne des cheveux en forme de M, soit par une calvitie s'étendant uniformément à partir du sommet de la tête. Elle résulte de la génétique et de la sensibilité aux androgènes (hormones qui jouent un rôle clé dans la croissance des cheveux). Ce type de perte de cheveux a tendance à se produire très lentement, les cheveux s'amincissant et perdant leur pigment sur plusieurs années.

L'alopécie areata se manifeste par une perte de cheveux localisée. Vous remarquerez probablement que les cheveux tombent en touffes ou qu'il y a des zones chauves circulaires. De nombreuses personnes verront leurs cheveux repousser après environ un an, tandis que d'autres connaîtront des cycles répétés de perte et de repousse des cheveux. Si vous souffrez de ce type d'alopécie et qu'elle s'aggrave, vous devez consulter un dermatologue.

L'effluvium télogène est un type d'alopécie. Il peut être déclenché par des facteurs physiques et psychologiques (tels que la prise de médicaments et le stress). Cette affection ne commence généralement à se manifester que trois mois environ après un événement émotionnellement pénible.

Les chimiothérapies et les médicaments qui suppriment le système immunitaire sont connus pour déclencher la perte de cheveux, ce qui peut ajouter au stress de l'état de santé auquel vous êtes déjà confronté. 

Les déséquilibres hormonaux peuvent accompagner des changements de vie stressants comme la grossesse ou la ménopause. Et comme nous le savons, un stress extrême peut déclencher la chute des cheveux. 


Il existe sur le marché des traitements topiques contre la chute des cheveux qui peuvent ralentir ou prévenir la progression de votre perte de cheveux. Mais sans connaître la cause réelle de votre chute de cheveux, il est difficile de savoir lesquels seront efficaces. C'est pourquoi il est important de consulter un dermatologue.

La perte de cheveux peut-elle affecter la santé mentale ?

Les causes de la chute des cheveux peuvent être héréditaires ou induites par des facteurs externes. Le fait de ne pas comprendre ce qui se passe avec vos cheveux et votre cuir chevelu ou de ne pas savoir quel est le meilleur traitement contre la chute des cheveux pour vous peut vous stresser encore plus et exacerber le problème. 

Alors, la perte de cheveux peut-elle affecter la santé mentale ? Oui. Les cheveux sont associés à la jeunesse, à la beauté et à la désirabilité dans toutes les cultures et pour tous les sexes. Il est difficile de se détacher de normes de beauté aussi profondément ancrées. Que votre perte de cheveux soit soudaine ou progressive, elle est choquante et aura probablement des répercussions sur votre santé mentale. 

Les personnes qui perdent leurs cheveux éprouvent souvent des problèmes de santé mentale, dont les suivants :

  • Dépression

  • Mauvaise humeur

  • Manque de sommeil

  • Phobie sociale

  • Troubles anxieux

La bonne nouvelle est que toutes les pertes de cheveux ne sont pas permanentes. Certains cas de perte de cheveux se résorbent d'eux-mêmes en réduisant le stress. D'autres répondront aux traitements accessibles et éprouvés de la perte de cheveux, comme le minoxidil et le finastéride.

Pourquoi consulter un dermatologue au sujet de la perte de cheveux ?

La perte de cheveux ne concerne pas seulement votre apparence. Elle affecte votre estime de soi et votre santé mentale et peut même être le signe d'un problème de santé grave, comme une maladie auto-immune. 

De plus, la santé du cuir chevelu est la clé d'une chevelure saine. Les dermatologues sont donc bien équipés pour traiter la perte de cheveux. 

Les différents types de chute de cheveux nécessitent également des traitements différents. En consultant un dermatologue, vous pouvez déterminer la cause de votre chute de cheveux. Vous ferez alors un pas de géant vers le traitement de la chute des cheveux qui vous convient.


Plus d'articles sur la perte de cheveux

La perte de cheveux

Man losing hair