Ces plantes qui brûlent la peau

Vendredi, 12 août 2022

Les amateurs de randonnées en forêt et de camping sont souvent en contact avec ces plantes présentes en grandes quantités partout au Québec, mais saviez-vous qu’elles se retrouvent aussi parfois dans votre cour?

Effectivement, certaines plantes plus communes comme le sumac vénéneux (herbe à puce), la berce du Caucase et même le panais sauvage peuvent se retrouver tout près de la maison.

Comment reconnaître ces plantes toxiques?

L’herbe à puce

Cette plante pousse habituellement le long des routes et des sentiers. Les feuilles se composent de trois folioles pointus, dont le bord peut être uni ou légèrement dentelé. La feuille est rougeâtre au printemps et d'un vert mat et lisse en été, pour prendre des teintes variées en automne, soit jaune, orange, rouge ou bronze. Le sumac vénéneux peut aussi être identifié par ses tiges qui ont l'apparence du bois.

Herbe à puce (sumac vénéneux)

Berce du Caucase

La berce du Caucase

La plante peut mesurer de 2 à 5 mètres de hauteur et ses feuilles peuvent atteindre 1,5 mètre de largeur et 3 mètres de longueur. Elles est ornée de fleurs blanches qui forment ensemble une ombrelle au bout d’une tige très robuste recouverte de poils blancs rudes présentant de nombreuses taches de couleur rouge framboise à violet.

Le panais sauvage

Le panais sauvage est une plante toxique qui s'apparente à la berce du Caucase d’une hauteur allant de 0,5 m à 1,5 m. Les feuilles poussent en paires, avec des folioles très dentées qui poussent à l’opposé les unes des autres sur la tige, et d’une foliole en forme de diamant à l’extrémité. Les fleurs vert-jaunâtre formant des grappes en forme de parasol et larges de 10 à 20 cm surmontant une tige verte et lisse de 2,5 cm d’épaisseur légèrement poilue.

Panais sauvage

Les meilleurs moyens de traiter les brûlures de plantes toxiques

Dans la majorité des cas, les symptômes associées aux brûlures d'herbe à puce, de berce du Caucase ou de panais sauvage débutent dans les heures suivant le contact avec la sève de la plante. Cela peut commencer par une petite zone de démangeaison, mais il peut s'agir d'une éruption cutanée sur une grande partie de votre corps.

Vous ne devez pas vous contenter de faire la tête et de vous gratter jusqu'à la frénésie.

La prochaine fois que vous vous retrouverez avec une peau rouge et irritée couverte de bosses ou de cloques, essayez quelques-unes de ces méthodes pour soulager vos souffrances.

  1. Essayez d'éviter autant que possible de vous gratter la peau. Cela ne ferait que favoriser la propagation de l'éruption et l'ouverture des cloques. Prévoyez d'attaquer rapidement votre éruption avec une méthode de traitement plus fiable. 

  2. Lavez les zones touchées dès que possible après l'exposition. Utilisez de l'eau savonneuse froide ou fraîche et séchez-les ensuite en tapotant. Ne frottez pas avec une serviette pour ne pas irriter davantage la peau. Appliquez de l'alcool à friction sur les zones touchées pour aider à sécher l'éruption. 

  3. Il existe de nombreux produits efficaces en vente libre pour apaiser la peau et assécher les huiles incriminées. Appliquez-les le plus tôt possible après l'exposition.

  4. Tamponner les ampoules avec de l'hamamélis permet de les sécher plus rapidement. Là encore, l'application par tamponnement est efficace. Frotter augmente l'irritation et peut propager l'éruption. 

  5. Dès que vous commencez à avoir des démangeaisons, faites couler de l'eau chaude sur les zones touchées. Cela peut aggraver brièvement les démangeaisons, mais un certain soulagement s'installera ensuite, car vos nerfs seront surchargés et se calmeront. 

  6. D'autres remèdes traditionnels consistent à préparer une pâte de bicarbonate de soude et d'eau et à appliquer le mélange sur l'éruption. Laissez sécher. Cela laissera une couche blanche et pâteuse sur votre peau, mais cela semble offrir un bref soulagement. 

  7. La lotion à la calamine et l'aloe vera sont depuis longtemps les remèdes préférés pour soulager les démangeaisons folles qui accompagnent le sumac vénéneux. Ces produits devraient faire partie de l'armoire à pharmacie de chaque foyer. De nombreuses personnes ont recours à des médicaments oraux contenant des antihistaminiques pour contrôler la propagation et les démangeaisons du sumac vénéneux. 

  8. Les poussées sévères d'herbe à puce ne doivent pas être prises à la légère. Si l'éruption couvre une partie importante de votre corps ou se trouve sur votre visage ou vos organes génitaux, vous devez consulter un médecin immédiatement. La prescription d'options telles que les stéroïdes peut être votre meilleure chance de guérison rapide. Votre médecin peut également vous prescrire une crème plus efficace pour traiter les démangeaisons que celle que vous pouvez acheter en pharmacie. 

Rappelez-vous que ces plantes toxiques sont robustes et présentent dans beaucoup d'endroits.

Si vous pensez être dans une zone où ces plantes peuvent être présentes, essayez de couvrir la peau exposée autant que possible. Un pantalon long, des manches longues et des gants peuvent bloquer une grande partie des huiles nocives de la plante.

Afin d'éviter une éventuelle exposition ultérieure, lavez tous vos vêtements après être rentré de l'extérieur. La sève des plantes que vous avez frôlé avec votre jambe de pantalon peut revenir vous hanter plus tard si vous manipulez vos vêtements contaminés.

Quand consulter

Vous devez consulter un médecin si :

  • un enfant est entré en contact avec la sève;

  • la sève a touché les yeux d’une personne;

  • la personne fait de la fièvre;

  • les lésions sont importantes :

    • la peau devient rouge et enflée sur plus du tiers de la partie du corps présentant des lésions;

    • des cloques ou des ampoules de grande taille sont apparues (mesurant au moins 2,5 cm ou plus grandes qu’une pièce de 25 cents);

    • plusieurs parties du corps présentent des lésions;

    • les lésions renferment du pus (liquide jaune et opaque).

Vous voulez en apprendre plus?

Voici quelques articles pouvant vous intéresser

Mercredi, 1 mai 2024

Mois de sensibilisation au cancer de la peau : Ce que vous devez savoir et comment protéger votre peau

Dr Marc-André Doré

Le cancer de la peau est le type de cancer le plus courant à l'échelle mondiale, avec des millions de cas diagnostiqués chaque année. En tant qu'organe le plus vaste du corps, la peau est vulnérable à divers facteurs pouvant entraîner des cellules cancéreuses. Comprendre les différents types de cancer de la peau, leurs symptômes et les méthodes de prévention est crucial pour le dépistage précoce et le traitement efficace. Dans cet article de blog, nous explorerons les différentes formes de cancer de la peau, en mettant en lumière leurs caractéristiques et en fournissant des informations sur les stratégies de prévention.

Soins de la peau

Mercredi, 7 février 2024

Guide 101 : Botox (MD) et Dysport (MD)

Dre Emilie Bourgeault

Si vous êtes novice dans le monde de la dermatologie esthétique, ce guide est conçu pour vous aider à comprendre les bases des agents neuromodulateurs, mieux connus sous le nom de Botox et de Dysport, et vous fournir des informations alors que vous envisagez de franchir les premières étapes pour atteindre vos objectifs esthétiques.

Soins de la peau